Recettes traditionnelles

Avis sur Eataly

Avis sur Eataly

Le voyage à Eataly est une expérience merveilleuse à travers le meilleur de l'Italie au cœur de New York. Fromages, poissons, viandes, pains, desserts, sauces et quelques pâtes extraordinaires ne peuvent se trouver nulle part dans le pays. Ensuite, vous pouvez avoir la chance de manger des aliments fabuleux, de la charcuterie, du poisson frais, de la pizza qui tue et la meilleure foccacia que vous aurez jamais mangée avec de bons vins pour tout laver. Cela vaut la peine de se rendre sur la Cinquième Avenue et la 23e Rue pour voir cet emporium de la cuisine italienne et vivre une expérience culinaire merveilleuse. Fonce!


Mangez, magasinez et apprenez : comment Eataly est devenue une vache à lait

Lorsqu'un client franchit les portes du Eataly de 50 000 pieds carrés sur Madison Avenue, la première chose qu'il verra, ce sont des masses de personnes. Avec plus de 10 000 personnes visitant cet endroit seul chaque jour, il est difficile d'ignorer la fanfare. Mais une fois qu'il a décidé de traverser, il est immédiatement transporté de l'autre côté de l'Atlantique vers un marché italien traditionnel. Une impressionnante boucherie se trouve à côté d'une Mecque des meules de fromage, qui est marquée entre des murs d'huile d'olive et des pâtes maison, le tout derrière la station de gelato à emporter, au coin de la section des produits en peluche et de six restaurants différents. Tu obtiens le point. Eataly est un musée de la cuisine italienne, mais qui permet au client de goûter, sentir, apprendre et acheter. C'est une expérience ! Et certainement un pour lequel les clients sont prêts à payer…

Fondée par Oscar Farinetti, Eataly compte 27 sites, certains étant considérés comme les plus grands marchés italiens au monde. Eataly a connu un succès incroyable à ce jour, car il assure efficacement l'alignement entre ses modèles commerciaux et opérationnels. Sa compétence principale réside dans sa capacité non seulement à repenser ce à quoi devrait ressembler l'expérience culinaire ultime en 2015, mais également à exécuter cette mission.

Le modèle économique innovant d'Eataly est le produit de trois éléments :

  1. Évolution des préférences des consommateurs : les consommateurs sont de plus en plus exigeants vis-à-vis de leurs expériences culinaires, s'attendant souvent à plus qu'un simple repas. La volonté de payer pour la personnalisation, le service client, la variété et les expériences uniques a augmenté de façon exponentielle avec l'essor des médias sociaux. Eataly capitalise sur cette tendance en proposant un concept multi-points où les clients viennent sur le marché pour plus de raisons qu'un simple repas.
  2. Marché culinaire haut de gamme mûr : La survie et même le succès en période de récession des épiceries fines telles que Whole Foods et Dean & Deluca sont la preuve inébranlable qu'il existe un marché développé pour la gastronomie haut de gamme. Dans le même ordre d'idées, les « gourmands » ont joué un rôle important dans la commercialisation de certains des aliments et des restaurants les plus obscurs via les médias sociaux. Les produits alimentaires et les composants expérientiels d'une qualité incroyablement élevée d'Eataly conviennent parfaitement à ces consommateurs.
  3. Engagement envers la cuisine italienne traditionnelle : Il y a une raison pour laquelle les restaurants italiens se retrouvent dans toutes les villes internationales. La culture et la cuisine méritent une attention particulière. Mais Eataly a porté l'expérience culinaire italienne à un tout autre niveau, se différenciant des restaurants et des marchés en élevant le concept de vente au détail de produits alimentaires. Eataly s'est engagé à capturer l'essence de la culture italienne non seulement à travers ses restaurants, mais aussi à travers ses affichages vivants, ses offres de produits de style maison, son service client exceptionnel et son transfert de connaissances.

Le modèle commercial d'Eataly est une proposition de valeur incroyablement attrayante qui s'est avérée innovante, réussie et évolutive. Un modèle d'affaires, cependant, n'est aussi bon que son exécution. Heureusement, Farinetti a eu raison.

Cours en ligne sur la compétition à l'ère de l'IA

Épisodes de Just Digital Future

Eataly utilise d'énormes espaces dans les zones à fort trafic pour traduire ce qui est une entreprise innovante en bénéfices nets. Ces grands espaces permettent de combler les trois locataires d'Eataly.

  1. MANGER: Eataly offre de nombreux points de vente aux consommateurs pour mettre la main sur la cuisine italienne - des restaurants à service complet aux comptoirs à emporter en passant par les tables debout et décontractées. Leur offre de produits est vaste et tout ce à quoi on pourrait penser « italien traditionnel » – pensez aux glaces, aux pâtes, au poisson, au fromage, à la viande, aux produits, au café, aux pâtisseries, au Nutella et au vin. Le gamète complet est conçu pour élargir la taille potentielle du marché. Ceci est le plus évident dans la gamme de différentiels de prix d'Eataly (de $ à $$) entre les établissements de restauration. De plus, les espaces de restauration offrent différents types d'expériences, telles que l'intérieur ou l'extérieur, debout ou assis, et axés sur la nourriture ou l'alcool.
  2. MAGASIN: Il existe de nombreuses opportunités de vente au détail dans Eataly, représentant le marché. Bien qu'il ne soit pas aussi générateur de revenus que MANGER, la composante shopping d'Eataly génère certainement une grosse somme de bénéfices ainsi que des clients fidèles qui pourraient trouver le temps de MANGER et APPRENDRE également. Les magasins offrent également une flexibilité aux restaurants car ils peuvent immédiatement remédier à toute pénurie de stocks.
  3. APPRENDRE: Eataly offre de nombreuses opportunités au personnel et aux consommateurs de découvrir la cuisine italienne à travers des démonstrations, des dégustations et des événements spéciaux. Ils sont tous fortement promus en magasin et via les réseaux sociaux.

Ce modèle de fonctionnement permet à Eataly d'offrir une expérience unique à ses clients tout en maintenant un service et des produits de très haute qualité. L'intégration réussie d'Eataly des modèles commerciaux et opérationnels a été récompensée par de belles récompenses, le site de New York ayant à lui seul généré plus de 85 millions de dollars de revenus annuels l'année dernière. Les récompenses ne sont pas seulement monétaires pour Farinetti. Il a de plus gros poissons à fouetter.


Recette de lasagnes à la bolognaise

Plat traditionnel d'Émilie-Romagne, ce plat traditionnel Lasagnes à la bolognaise la recette demande des pâtes aux œufs, de la béchamel crémeuse et du ragù bolognaise. Nous savons. Il n'est pas surprenant que ce plat savoureux soit l'une des plus anciennes recettes de pâtes jamais enregistrées. Une fois que vous l'avez essayé, vous voulez le manger pour les siècles à venir.

Lasagnes à la bolognaise (Lasagne traditionnelle avec sauce bolognaise)
Recette gracieuseté d'Eataly

Pour les lasagnes
1 recette de pâte aux œufs ou de lasagnes sèches
1 recette de besciamella (béchamel)
1 tasse de Parmigiano Reggiano DOP râpé

Pour la sauce bolognaise
½ tasse d'huile d'olive extra vierge
½ tasse de beurre, coupé en cubes
1 tasse d'oignons, hachés petits
½ tasse de céleri, haché petit
¼ tasse de carottes, hachées petites
¼ livre de pancetta, moulue (vous pouvez demander à votre boucher de le faire)
1 livre de veau haché
½ livre de boeuf haché
1 livre de porc haché
1 tasse de vin blanc
½ tasse de concentré de tomate
½ tasse de bouillon de poulet ou de boeuf
Sel et poivre au goût

Pour préparer la sauce bolognaise (ragù):

Dans un grand faitout ou une casserole, chauffer l'huile d'olive et le beurre. Ajouter les oignons, le céleri et les carottes et cuire jusqu'à ce qu'ils deviennent très mous et commencent à caraméliser. Dans un grand bol, mélanger la pancetta, le veau, le bœuf et le porc. Ajouter les viandes dans la poêle et cuire jusqu'à ce qu'elles commencent à dorer. Ajoutez le vin et poursuivez la cuisson jusqu'à ce que la majeure partie du liquide se soit évaporée - il doit juste être humide sur les bords de la viande. Ajouter le concentré de tomate et le bouillon et bien mélanger. Baisser le feu à doux et cuire 2 heures.

Pour créer les lasagnes :

Si vous faites vos propres pâtes, divisez la pâte en 8 portions. Roulez chacun à travers le réglage le plus fin sur une machine à pâtes et posez les feuilles sur une surface légèrement farinée pour sécher pendant 10 minutes. Couper les pâtes en carrés de 5 pouces et couvrir d'un torchon humide.

Porter 6 litres d'eau à ébullition dans une grande casserole et ajouter 2 cuillères à soupe de sel. Installez un bain de glace à côté de la cuisinière. Plongez les pâtes dans l'eau bouillante, 6 ou 7 morceaux à la fois (ou selon le temps de cuisson du paquet de pâtes sèches), et faites cuire jusqu'à tendreté, environ 1 minute. Transférer dans le bain de glace pour refroidir, puis égoutter sur des torchons de cuisine en posant les pâtes à plat.

Pour assembler le plat :

Assembler les lasagnes dans un moule à lasagne de 10 x 20 pouces : étaler une couche de ragoût bolognaise sur le fond et le dessus avec une pincée de Parmigiano Reggiano DOP, une couche de pâtes, une couche de besciamella, une autre couche de ragù, un saupoudrer de Parmigiano Reggiano DOP et de pâtes. Répétez jusqu'à épuisement de tous les ingrédients, en terminant par une couche de pâtes garnie de besciamella, de sauce et de Parmigiano Reggiano.

Cuire au four pendant 45 minutes, ou jusqu'à ce que les bords soient dorés et que les sauces bouillonnent. Laissez reposer les lasagnes 10 minutes avant de servir, puis dégustez. Vous avez des restes ? Mieux encore : les saveurs se « feront mieux connaître », comme aiment à dire nos chefs.

Bon appétit !Découvrez d'autres façons de préparer des lasagnes avec notre guide pratique sur Eataly Magazine !


Les options les moins chères parmi le top 10 :

Eataly : Cuisine italienne contemporaine

  • Presse Phaidon
  • Livre à couverture rigide
  • Eataly (Auteur)
  • Anglais (langue de publication)
  • 512 Pages - 24/10/2016 (Date de publication) - Phaidon Press (Editeur)

Big Mamma Cucina Popolare : Recettes italiennes contemporaines

  • Livre à couverture rigide
  • Mamma, Big (Auteur)
  • Anglais (langue de publication)
  • 378 Pages - 01/08/2020 (Date de publication) - Phaidon Press (Editeur)

Comment manger : un guide pour acheter, cuisiner et manger de la nourriture italienne

  • Publications internationales Rizzoli
  • Livre à couverture rigide
  • Eataly (Auteur)
  • Anglais (langue de publication)
  • 304 Pages - 30/09/2014 (Date de publication) - Rizzoli (Editeur)

Eataly : Tout sur les pâtes : un guide complet avec des recettes

  • Livre à couverture rigide
  • Anglais (langue de publication)
  • 176 Pages - 25/09/2018 (Date de parution) - Rizzoli (Editeur)

Machine à crème glacée et sorbet surgelée Cuisinart 1,5 pintes - (renouvelé)

  • Ce produit certifié remis à neuf est remis à neuf par le fabricant, il présente une usure limitée ou nulle
  • Comprend tous les accessoires d'origine et une garantie de 90 jours
  • La nouvelle palette de mélange fait des desserts glacés en 20 minutes ou moins, la grande capacité fait jusqu'à 1-1/2 pintes
  • Le bol de congélation à double isolation élimine le besoin de glace,
  • Le couvercle transparent à verrouillage facile avec un grand bec rend l'ajout d'ingrédients simple et sans gâchis

Cuisinart ICE-30BC Machine à yogourt, sorbet et crème glacée automatique Pure Indulgence 2 pintes - Argent (ICE-30BCP1)

  • Yaourt glacé, sorbet et sorbetière entièrement automatique. Dimensions (LXLXH) : 8,25 x 8,00 x 11,25 pouces
  • Moteur robuste à boîtier en acier inoxydable brossé. Sans BPA
  • Grand bec verseur pour ajouter facilement vos mélanges préférés
  • Livre d'instructions et recettes du bol de congélation à double isolation de 2 pintes inclus.Pieds cubes UC : 1,23
  • Produit construit selon les normes électriques nord-américaines. Rangement du cordon, garde les comptoirs sans encombrement
  • Votre congélateur doit être réglé à 0 °F pour assurer une bonne congélation de tous les aliments.

Huile d'olive extra vierge à l'ail rôti Colavita, faible teneur en FODMAP, 32 Fl Oz (Pack de 1)

  • Huile d'olive extra vierge à l'ail rôti Colavita
  • Convient aux régimes pauvres en FODMAP Certifié par l'Université Monash
  • Excellent pour les marinades, les vinaigrettes, les trempettes de pain, les grillades, les rôtis et les sautés de protéines
  • Sans cholestérol. bouteille en plastique de 32 onces
  • Ingrédients : huile d'olive extra vierge, ail naturel avec d'autres arômes naturels

DecoBros Comptoir de cuisine et étagères pour organisateur de casseroles, bronze

  • Économiser de l'espace dans l'armoire/le plan de travail et bien gérer les casseroles
  • Cet organisateur de casseroles est idéal pour organiser des casseroles, des couvercles
  • Trouvez votre meilleure installation : vertical/horizontal autoportant ou montage par vis (vis incluses)
  • Le rack peut accueillir jusqu'à cinq casseroles avec une installation verticale (ou quatre casseroles avec une installation horizontale)
  • Dimension: 9''L x 9,5''W x 11,75''H, brevet USPTO USD778642

Machine à mousse électrique portable à piles PowerLix pour mousseur à lait pour café, café au lait, cappuccino, chocolat chaud, mélangeur de boissons durable avec fouet en acier inoxydable, support en acier inoxydable inclus (noir)

  • Obtenez une mousse crémeuse rapidement : PowerLix vous propose son mousseur à lait portable pour mousser le lait. Si vous aimez votre café du matin avec beaucoup de mousse et de mousse, alors vous voulez certainement avoir la baguette à mousser PowerLix à la maison ou votre cappuccino de style café. Il est livré avec un support pour un rangement facile et peut être conservé sur le comptoir.
  • Fonctionne sur batterie pour une mousse parfaite en un rien de temps : le mélangeur est alimenté par batterie, vous n'avez donc pas à vous soucier des cordons et de la recherche de prises. Faites chauffer le lait, plongez la machine à expresso dans la tasse et allumez-la. Le mousseur à lait commencera à créer instantanément une mousse crémeuse sur le lait. En 15 à 20 secondes, vous avez une tasse remplie de mousse crémeuse et prête à être utilisée dans votre café au lait.
  • Une qualité à laquelle vous pouvez faire confiance : notre fabricant de fouets à lait est fabriqué à partir d'acier inoxydable de la meilleure qualité. Il est doté d'un moteur puissant qui vous donne 19 000 tr/min et du fouet en spirale en acier inoxydable à double ressort durable et durable 18/10, sans danger pour les aliments, qui ne rouille pas et ne se brise pas avec le temps, offre le double de la puissance des autres mousseurs et machines à expresso professionnelles disponibles. Le bouton d'alimentation sur le dessus le rend facile à utiliser. Le moteur à faible bruit fait à peine un bruit.
  • Magnifiquement stylé avec polyvalence : la machine est joliment stylisée en rouge pour s'intégrer dans n'importe quelle cuisine moderne. Il est léger et possède une poignée ergonomique au toucher doux. Il est facile à utiliser et facile à nettoyer. Il peut être utilisé pour faire mousser d'autres liquides que le lait chaud. Utilisez-le pour faire des milkshakes pour vos enfants ou des cocktails pour vos amis. Cela fonctionnera bien avec les liquides chauds et froids.
  • Garantie à vie à 100 % : le mousseur à lait est si pratique et utile que vous pouvez également l'offrir à vos amis et à votre famille. Laissez-les profiter de la commodité de faire du chocolat ou du cappuccino à la maison. Nous avons confiance en notre produit et savons que vous l'aimerez. C'est pourquoi nous soutenons notre produit avec une garantie à vie, et l'incroyable ebook bonus gratuit est à vous. Commandez maintenant et commencez à créer une mousse épaisse et crémeuse pour vos boissons maison

Ensemble de mortier et pilon ChefSofi - 6 pouces - Capacité de 2 tasses - Granit lourd non poli pour des performances améliorées et une apparence organique - INCLUS : Protecteur anti-rayures + Ebook de recettes italiennes

  • Un incontournable de la cuisine : L'ensemble mortier et pilon (mortero de cocina - mortier et pilon - bol et pilon à molcajete ou guacamole) est utilisé depuis des MILLIERS d'années comme LE moyen d'écraser, de broyer et de réduire en poudre les herbes et les épices sèches. Contrairement à un broyeur ou un broyeur électrique, la méthode de broyage manuel traditionnel et durable garantit que tous les ingrédients de cuisson font ressortir leurs profils de saveur et d'arôme, vous permettant de contrôler davantage leur texture et de préparer de délicieux plats sans morceaux.
  • Outil polyvalent : Profitez des différentes applications de votre tout nouveau jeu de motar et piédestal en pierre dans la cuisine et simplifiez votre quotidien ! Utilisez votre mortier pour pulvériser les noix, les graines, la racine de gingembre et l'ail et faire de la vinaigrette maison, des sauces et des condiments, tels que de la moutarde fraîche, du quacamole, du pesto, de la salsa, des chutneys et plus encore. Largement utilisé en pharmacies et apothicaires, votre coffret molcajete vous aidera à poudrer les pilules, pour une ingestion optimale, ou à les cacher dans les croquettes de votre animal tenace !
  • Utilisation sans effort : cet ensemble de moteur et de piédestal de mocajetes en pierre ChefSofi a été conçu pour votre commodité. Fabriqué à partir de granit non poli, vous ne perdrez pas de temps à tâtonner ou à stabiliser votre presse-purée, car l'intérieur de la tasse de notre motar offre le meilleur frottement naturel de type méta pour un broyage, un broyage ou un poudrage rapide des ingrédients. Avec une capacité de 500 ml (environ 2 tasses), ce mortier en pierre réduit également le besoin de recharges d'ingrédients, permettant une préparation rapide des aliments, en une seule fois !
  • Nettoyage rapide et zéro dégâts dans la cuisine : comme le granit est intrinsèquement durable et lourd, ce mortier ne glissera pas sur les comptoirs de votre cuisine et restera immobile tout au long du processus de broyage. Notre pilon offre une prise à toute épreuve, glissant à l'intérieur du mortier, sans avoir besoin de mouvements excessifs de la main, ce qui entraînerait un gaspillage d'ingrédients et des dégâts sur le plan de travail de la cuisine ! En investissant dans cet ensemble en grès, vous obtenez un outil de cuisine multifonctionnel et intemporel, qui facilitera la cuisine !
  • Garantie de satisfaction : nous voulons que vous soyez absolument ravi de votre ensemble de moter et de pilon, c'est pourquoi nous vous proposons un achat sans risque. Dans le cas peu probable où notre ensemble ne répondrait pas ou ne dépasserait pas vos attentes, vous pouvez le retourner pour un remboursement COMPLET et sans tracas. Achetez maintenant le meilleur marbre non poli - Ensemble de mortier et de pilon en granit sur le marché !

Après avoir vu le meilleur Eataly Contemporary Italian Cooking 2021, regardons vers l'avenir :


À l'intérieur d'Eataly, le nouveau paradis des gourmets visionnaire de Mario Batali

Des spaghettis séchés, de toutes formes et tailles, extrudés à partir de matrices en bronze et recouverts de mille éraflures et éraflures pour attraper leur sauce en attente. J'ai acheté les spaghettis et les ai mangés avec du beurre, cependant.

Eataly, l'hédonisme II de la cuisine italienne, est l'un de ces projets que les médias alimentaires ne comprennent vraiment pas. C'est peut-être évident pour moi parce que je suis dans les médias gastronomiques, et je ne l'ai eu qu'hier, lorsque l'endroit s'est ouvert et que je l'ai visité. La discussion dans les coulisses du méga-magasin italien de Mario Batali dans le Flatiron District de New York portait sur l'échelle de l'endroit, l'origine des fours à pizza, leur coût, la probabilité qu'il récupère un jour son immense dette. Ensuite, j'ai vu la section des spaghettis et j'ai réalisé à quel point nous avions tous tort.

Eataly est un rêve fébrile d'amour de la nourriture et un fantasme, une orgie, un parc à thème. Je ne peux pas croire qu'il fera jamais de l'argent, mais alors qu'est-ce que ça m'importe s'il fait de l'argent ? Je ne suis pas un investisseur. Je suis un new-yorkais qui peut maintenant aller dans un magasin de la 23e rue et acheter la côte de veau qu'ils utilisent chez Alto et Del Posto. Il existe des allées entières de spaghettis qui sont à vos marques Shop-Rite locales, en saveur et en texture, ce que le thon rouge de qualité sashimi est à Bumblebee. Je me suis battue avec des matrones avides pour essayer d'atteindre le comptoir de mozzarella fraîche, où elle a été préparée sous mes yeux, pour être ensuite plongée de manière infanticide dans de l'eau froide. (Bien qu'on me dise que cela pourrait changer à l'avenir.) J'étais en train d'avaler des focciacia si vivantes avec des tomates sucrées acidulées et de l'huile d'olive herbacée que j'ai pensé qu'elle pourrait commencer à crier.

J'ai fait toutes ces choses à Eataly, dans le chaos et le vacarme de son premier jour, et je suis ici pour vous dire que même en tant qu'observateur blasé et décadent de la scène gastronomique, je suis impressionné. Je ne sais pas pour vous, mais je ne m'attendais pas à voir 16 sortes de tomates en conserve San Marzano, ou un comptoir de pâtes fraîches vendant de minuscules agnolotti del plin et des spaghetti alla chitarra ont fait ce jour-là les corps serpentins brillants de dorade et d'orata disposés sur glace, ou cinq sortes de tartare de bœuf qui vous sont servis au comptoir. Alors que je me frayais un chemin dans l'endroit, qui est aussi grand que celui de Macy, j'ai commencé à sentir mon excitation commencer à se teinter de panique. Comment pourrais-je manger tout ça ? Combien pourrais-je en acheter ? Combien de fois par semaine pourrais-je venir ici et où me garer ? Tout ce dont j'avais besoin pour le bonheur humain se trouvait ici, à l'exception du sexe pervers, et après avoir mangé toute cette nourriture, je ne serais pas non plus en grande forme pour ça. Et attendre. Est-ce. Bœuf haché LaFrieda ? Dans un magasin ordinaire ?

Je me suis évanoui et j'ai repris vie lorsque les médecins m'ont passé du pecorino sarde sous le nez. Mon premier sentiment était celui de la gratitude envers Eataly et ses créateurs. Ce rêve fébrile de la gastronomie italienne était l'acte de création le plus poétique, visionnaire et complètement fou depuis le Crazy Horse Memorial. Et vous ne pouvez pas acheter de côtes de veau au Crazy Horse Memorial.


Critique de livre: Eataly: Tout sur les pâtes

Pour célébrer la Journée nationale des pâtes (17 octobre) et la Journée mondiale des pâtes (23 octobre), Rizzoli publie « Eataly : All About Pasta : A Complete Guide with Recipes », un livre qui distille la sagesse des experts en pâtes d'Eataly et présente des plats, certains classiques mais beaucoup avec un penchant moderne, qui présentent la nourriture préférée de tout le monde.

Pour ceux qui aiment la cuisine italienne, Eataly est un nom très familier. Wikipedia le décrit « un marché italien de grand format (salle de restauration) comprenant une variété de restaurants, de comptoirs d'aliments et de boissons, une boulangerie, des articles de vente au détail et une école de cuisine ».

Eataly est un mot-valise de « manger » et « Italie ». Il a été conceptualisé par Oscar Farinetti en 2002, mais ce n'est qu'en 2007 que sa vision est devenue réalité lorsqu'il a ouvert le premier Eataly à Turin, en Italie. Ce fut un tel succès que d'autres établissements ouvrirent les uns après les autres jusqu'à ce que le nom « Eataly » devienne synonyme de cuisine italienne et de cuisine méditerranéenne.

Écrit avec Natalie Danford, "Eataly: All About Pasta: A Complete Guide with Recipes" donne une vue d'ensemble du monde de notre source de glucides préférée. S'ouvrant sur une carte de l'Italie qui identifie d'où viennent certaines pâtes, le livre apprend également aux lecteurs à faire leurs propres pâtes !

Organisé par les « familles de pâtes », ce livre explique chaque forme de pâtes majeure, son histoire, les meilleurs accords de sauces et le scoop sur les signes de pâtes de qualité sur le marché.

Pourtant, son plus grand tirage sont les recettes fournies dans le livre. Très instructif et très facile à suivre, « Eataly : Tout sur les pâtes : un guide complet avec des recettes » vivra dans votre cuisine car vous le chercherez constamment.

Si les photos du livre ne vous incitent pas à essayer, passez dans les magasins Eataly au cours du mois d'octobre où les 5 sites américains hébergeront des expériences interactives en magasin, mettant en évidence les recettes de ce livre. Les recettes vont des favoris de tous les temps tels que les tortellini à Brodo à la création contemporaine d'Eataly de pâtes aux œufs rôtis avec ragoût de poulet.

En une référence rapide, ce volume fournit tout ce dont le cuisinier à domicile a besoin pour préparer de délicieux plats de pâtes pour un dîner élégant, un buffet à emporter ou un repas de famille rapide avec une véritable touche italienne.

Eataly: All About Pasta: A Complete Guide with Recipes est le compagnon de cuisine idéal, que vous souhaitiez maîtriser le mélange et la formation de la pâte à partir de zéro ou que vous souhaitiez élargir votre répertoire de sauces de semaine faciles pour les pâtes achetées en magasin.

A propos de l'auteur: Eataly est un détaillant mondial d'aliments italiens de la plus haute qualité, avec plus de 40 magasins, dont 5 aux États-Unis. Son agencement ouvert est basé sur le marché traditionnel de la place, avec diverses boutiques, bars, cafés et restaurants axés sur les ingrédients parsemés dans tout le magasin. Eataly encourage les consommateurs à participer activement à une expérience innovante en matière d'aliments et de boissons où ils peuvent acheter, goûter et savourer une cuisine italienne traditionnelle de haute qualité aux côtés de produits locaux et artisanaux.


Pesto alla Genovese

Le pesto alla genovese a été inventé à Gênes, une ancienne ville portuaire de Ligurie, et a depuis ajouté une touche d'herbes fraîches à d'innombrables plats. Nous adorons quand le pesto de basilic classique est préparé avec des ingrédients certifiés de la Ligurie selon des traditions séculaires, cependant, il est délicieusement simple de le préparer frais à la maison.

En dialecte génois, pesta signifie "écraser" ou "broyer". Conformément à la tradition, nous utilisons un mortier et un pilon pour écraser et moudre notre pesto à la main. Les robots culinaires ou les mélangeurs modernes feront également l'affaire, mais évitez de trop mélanger, ce qui libère trop d'huile des pignons et endommage les verts. Et rappelez-vous, la clé du pesto est la dégustation : notre recette propose plus de directives que de strictes proportions.

Pesto alla Genovese (Pesto au basilic à la génoise)
Recette gracieuseté d'Eataly

2 tasses de basilic frais en vrac
2 cuillères à soupe de pignons de pin, légèrement grillés
1 gousse d'ail
Huile d'olive extra vierge, au goût
½ tasse de Grana (Parmigiano Reggiano ou Grana Padano), finement râpé, et plus au goût
3 cuillères à soupe de Pecorino (Fiore Sardo, Pecorino Romano), finement râpé, et plus au goût
Sel de mer fin, au goût

Placez l'ail et une généreuse pincée de sel de mer fin dans un grand mortier et broyez contre les côtés jusqu'à ce qu'il soit écrasé en une pâte.

Ajouter environ un quart des feuilles de basilic et broyer jusqu'à ce qu'elles soient décomposées. Continuez à ajouter le basilic petit à petit, en décomposant toutes les feuilles avant d'en rajouter. Ajouter les pignons de pin et broyer jusqu'à ce qu'ils soient écrasés.

Ajouter environ ½ tasse d'huile d'olive extra vierge et broyer jusqu'à ce que le pesto soit crémeux. Enfin, ajoutez les deux fromages et broyez jusqu'à consistance crémeuse et bien mélangée.

Assaisonner avec du sel de mer au goût, en ajoutant d'autres ingrédients au besoin.

A déguster le plus frais possible ! Servir avec des pâtes (comme le trofie, que le Genovesi inventé spécialement pour le pesto), étalé sur du pain grillé pour la bruschetta, ou simplement en prélever une cuillerée.


Tiny Test Kitchen: Comment préparer les gnocchis al Pomodoro Piccante d'Eataly (Gnocchis de pommes de terre avec sauce tomate épicée)

Bienvenue dans notre nouvelle rubrique sur PEOPLE.com : la Tiny Test Kitchen. Ici, nous testons les recettes des derniers et meilleurs livres de cuisine et vous faisons savoir comment cela s'est passé. Pourquoi Tiny Test Kitchen ? Parce que nous préparons ces plats dans nos propres (très petites) cuisines new-yorkaises pour vous montrer à quel point la nourriture s'avère facile ou difficile, savoureuse ou terrible.

LE LIVRE: Comment manger

LE PLAT: Gnocchi al Pomodoro Piccante (Gnocchi de pommes de terre avec sauce tomate épicée)

LE TESTEUR : Mark Marino, rédacteur en chef adjoint de PEOPLE.com, @mamarino

J'habite près d'Eataly, le méga-magasin italien de New York, et aussi impressionnant qu'il soit avec son supermarché et ses nombreux restaurants, les touristes de mur à mur peuvent faire du shopping et des repas là-bas un défi. Donc, je ne savais pas trop à quoi m'attendre d'un livre de cuisine appelé Comment manger Est-ce que le ramener à la maison signifierait que j'aurais soudainement des foules d'étrangers dans mon petit appartement ?

CONNEXES: Tiny Test Kitchen: Stanley Tucci et Felicity Blunt Cornish Game Hens

Il s'avère que le livre de cuisine est un guide pour acheter, cuisiner et manger de la nourriture italienne (du moins ce que dit le sous-titre). La cuisine est ce qui m'intéressait, alors j'ai décidé d'essayer de faire de la focaccia Eataly. Mais cela impliquait de créer un “starter” (farine et eau fermentées pour former levures et bactéries — miam !) al Pomodoro Piccante recette à la place.

Pour me mettre dans l'ambiance, j'ai mis de la musique italienne (“Mambo Italiano” est super à couper, pour info), et j'ai rassemblé mes ingrédients. J'ai frotté quatre pommes de terre rousses, puis j'ai mesuré 2 tasses de gros sel de mer. Au départ, je pensais que le sel devait être ajouté aux pommes de terre après leur cuisson, mais il est en fait utilisé pour tapisser le plat de cuisson dans lequel vous allez cuire les patates (Eataly préfère cuire au four, pas faire bouillir leurs taters de gnocchi).

Pendant que les pommes de terre cuisaient à 350 degrés, j'ai préparé la sauce tomate épicée. Au lieu des deux gousses d'ail indiquées, j'en ai utilisé trois et je les ai écrasées avec un couteau (c'est génial pour faire sortir votre agressivité — �mn you, Ebola!” Smack!). J'ai fait sauter l'ail dans de l'huile d'olive avec des flocons de piment rouge écrasés, puis j'ai ajouté une boîte de tomates concassées.

La recette prévoyait des pommes de terre entières épluchées, mais j'ai accidentellement acheté des pommes de terre écrasées, ce qui a en fait joué en ma faveur car vous deviez écraser les tomates si elles étaient entières. Quoi qu'il en soit, après 20 minutes de mijotage, la sauce avait l'air et était délicieuse.

Mais revenons aux pommes de terre. Ils sont censés cuire pendant environ 40 minutes, mais les miens étaient loin d'être terminés à ce stade. J'ai donc joué une autre série de musique italienne, et environ 20 minutes plus tard, à peu près au moment où je pleurais, ils avaient fini. Je ne savais pas quoi faire avec les 2 tasses de gros sel grillé qui restaient dans le plat de cuisson, car il me semblait dommage de le jeter. Les vrais Italiens ne gaspillent rien - ils le transformeraient sûrement en un gommage pour polir leurs pieds avant de piétiner les raisins, ou le peindre à la bombe de différentes couleurs et faire une sorte de mosaïque artistique, ou ajouter un talon de pain, des croûtes de fromage et quelques-uns légumes flétris pour faire une soupe salée. Mais je n'ai pas eu le temps d'être créatif, alors c'est parti à la poubelle.

Lorsque les pommes de terre ont un peu refroidi, je les ai épluchées (les pelures croustillantes et salées font une bonne collation, BTW) et les ai passées dans un presse-purée. Si vous avez déjà utilisé un presse-purée, vous remarquerez peut-être que parfois quelques morceaux de pommes de terre s'écrasent mais ne passent pas à travers les trous. Vous devriez les jeter, car ils finiront par former des grumeaux dans votre pâte, comme je l'ai appris plus tard.

Ensuite, j'ai mis 3 tasses de farine dans un bol avec 1 cuillère à soupe de sel de table (la recette demandait du sel de mer fin, mais peu importe). Après avoir formé les pommes de terre en un carré de 10 x 10 pouces, j'ai ajouté 2 tasses de farine sur le dessus et l'ai pétrie pour former une pâte légèrement collante. La tasse de farine supplémentaire devait être ajoutée si la pâte était trop humide, mais je n'en avais pas besoin.

Après avoir divisé la pâte en une douzaine de boules de la taille d'un œuf, j'ai roulé chacune d'elles en cordes de 3/4 de pouce de large et j'ai coupé les cordes en morceaux de 1 pouce. (Avoue : je suis mauvais en mesure, donc aucun de mes gnocchis n'avait la même taille.)

Ensuite, j'ai roulé chaque morceau contre le dos d'une fourchette pour que les dents forment des rainures dans les gnocchis — seules les rainures se forment à peine. Mais, j'ai insisté (littéralement).

CONNEXES: Eataly annonce des plans provisoires d'expansion aux États-Unis

Il était maintenant temps de cuire les gnocchis. Après avoir porté une grande casserole d'eau salée à ébullition, j'ai plongé les pâtes de pommes de terre dedans et environ une minute plus tard, elles sont toutes arrivées en flottant et étaient prêtes à rencontrer leur marinara.

J'ai servi les gnocchis, ajouté une pincée de parmesan et me suis assis à mangia avec mon amie Alecia.

Je dois dire que nous avons tous les deux été très impressionnés par le plat fini. Bien que je n'aie pas eu assez de gnocchis dans ma vie pour distinguer le très bon du très mauvais, ceux-ci étaient plutôt divins. Doux et moelleux, presque soyeux, avec une belle saveur douce complétée par une sauce tomate piquante. Je le referais sans hésiter, car c'est assez simple, peu coûteux et ne nécessite que quelques ingrédients de base. Mais la prochaine fois, je trouverai une utilité à tout ce gros sel qui reste.

Gnocchi al Pomodoro Piccante
Pour 6 personnes en entrée

4 pommes de terre Russet (environ 1 1/2 lb au total)
2 tasses de gros sel de mer, et plus pour saler l'eau de cuisson des pâtes
3 tasses de farine tout usage non blanchie, et plus pour saupoudrer
1 cuillère à soupe. sel de mer fin, et plus pour assaisonner la sauce
1/4 tasse d'huile d'olive extra vierge, et plus pour la finition
2 gousses d'ail, écrasées
Pincée de flocons de piment rouge broyés
1 boîte (16 onces) de tomates entières pelées

1. Préchauffer le four à 350 degrés Fahrenheit. Tapisser une plaque à pâtisserie de papier parchemin et réserver.
2. Saupoudrer environ 1/2 tasse de gros sel au fond d'un plat allant au four juste assez grand pour contenir les pommes de terre. Placez les pommes de terre sur le sel, puis recouvrez-les du gros sel restant. Cuire au four préchauffé jusqu'à ce qu'elles soient facilement percées avec un couteau d'office, environ 40 minutes. Réserver au frais. (Jetez le sel.)
3. Une fois que les pommes de terre sont suffisamment froides pour être manipulées, épluchez-les et écrasez-les avec un presse-purée. (Vous pouvez utiliser une fourchette, assurez-vous simplement de les écraser assez soigneusement et de ne pas laisser de gros morceaux.) Sur une surface de travail, étalez les pommes de terre en un carré d'environ 10 par 10 pouces.
4. Dans un bol, mélanger 2 tasses de farine et 1 c. sel de mer fin. Saupoudrer uniformément le mélange de farine sur les pommes de terre.
5. Pétrir le mélange de pommes de terre (utilisez un grattoir de table pour vous aider à démarrer, si nécessaire) jusqu'à ce que le mélange soit uniforme et forme une pâte molle, encore légèrement collante. If the dough is too sticky, add the remaining 1 cup flour in small amounts, but the less flour you manage to add, the lighter your gnocchi will be.
6. With a knife, cut the dough into equal-size pieces roughly the size of an egg. Working one at a time, roll the pieces into ropes about 3/4 inch wide. Cut the ropes into 1-inch pieces.
7. Pick up one piece of the dough, roll it over the back of a fork, and let it drop onto the prepared baking sheet. Repeat with the remaining pieces of dough. The resulting gnocchi will be slightly curved with grooves that will capture the sauce. Dust the gnocchi lightly with flour and set aside.
8. Place the olive oil, garlic, and red pepper flakes in a saucepan and cook over medium heat until garlic is fragrant and just light brown. Add the tomato juices and the tomatoes to the pan, crushing them by hand as you do. Assaisonner au goût avec du sel. Simmer the sauce until slightly thickened, about 20 minutes.
9. Bring a large pot of water to a boil for the gnocchi. When the water is boiling, salt it, then add the gnocchi. Cook the gnocchi until they rise to the top of the water, about 1 minute. As they are finished cooking, remove them to a colander with a slotted spoon.
10. Spread a small amount of the tomato sauce on the bottom of a serving dish. Add the drained gnocchi, then spoon the remaining sauce on top. Toss to combine. Drizzle with a little olive oil and serve immediately


Eataly: The restaurant review

Inscrivez-vous à nos newsletters

Eataly | $

Back when I worked in the neighborhood, not a week went by that I didn't stop at L'Appetito, the little near-north-side Italian deli on Huron now in its 33rd year. Whether it was for an espresso and panino, a cup of gelato, a bottle of good olive oil, a pound of imported pasta, or a chunk of Parmigiano-Reggiano, L'Appetito was a quick and essential part of my routine that helped me eat well during the workday and at home. These days it's easier for me to access other great little Italian deli/markets in less central neighborhoods, like Bari Foods on Grand, J.P. Graziano on Randolph, and Riviera on Harlem. These are places I'm willing to drive out of my way to visit, not just for their thoughtfully selected products, but for the genuine human interaction you can have with people who've been immersed in Italian food all their lives.

But when the sprawling, double-decker Chicago outpost of the pan-Italian market and upscale food court Eataly landed like a Cylon Basestar just three blocks south of L'Appetito in the former ESPN Zone, I didn't think much of my old stop at first, or any of my current regular ones.

You could say Eataly fought for my soul, and I wanted to be taken. I'd visited the store's older sister next to Madison Square Park in Manhattan, spun around and got lost in its twisting, claustrophobic pathways, stood drinking wine and eating salumi and cheese elbow to elbow with strangers, and stared gobsmacked at the endless universe of dried pastas and fresh cheeses. I was as impressed as any slack-jawed midwestern yokel could be, but I wondered if an enterprise of such paralyzing seduction could survive in River North.

At 63,000 square feet, Eataly Chicago is larger and relatively roomier than its New York sibling, but there are times, particularly on weekends, when you may find yourself jittering tentatively among the crowds like a lab rat in an unsolvable maze. Eataly needs independent, objective tour guides.

Comparisons to Ikea's inescapable floor plans are often made, but wandering around Eataly I often felt I was in a culinary version of Jorge Luis Borges's "The Library of Babel," where the bookshelves contain every possible arrangement of the alphabet, resulting in an information overload that renders it useless to anyone who wants to find a readable book. At Eataly, instead of books it's pesto sauces and dried pasta, olive oils and vinegars, wine and salami, and eight different kinds of raw-milk Parmigiano. Somewhere, amid the dozens of different brands of tomato sauce, is the right one. But how will you ever know?

This is an environment that tends to inspire annoyance or anxiety. The one thing Eataly doesn't have is a chill-out room, with soft lights, comfy pillows, and ambient music to ease shoppers down from their frantic highs.

What Eataly does have in the way of stress relief is alcohol, and you're free to explore its wilderness wine in hand&mdashbut it's wise to consider the role booze can play in encouraging impulse buying. The price on that prosecco jelly or hazelnut-tuna sauce or Barolo vinegar might not seem too prohibitive after a few glasses of Zamo Rosso 2012.

Eataly's stated mission is to encourage home cooking with these products, and part of the strategy is to turn them over by pitching them, directly or indirectly, in the 15 restaurants, bars, and food stands that in total offer an overwhelming embarrassment of choices. So a server may point out that the delicious grilled bitter green salad you're eating in Le Verdure, Eataly's vegetable-focused restaurant, is drizzled with a $45.80 balsamic vinegar from Modena that happens to be displayed just to your left. And you may notice that the long, sleek, conical cheese grater a line cook is zithering over your quadrati con ricotta e spinaci in the pasta restaurant, La Pasta, is designed by Alessi and is available in the downstairs kitchenware department for a cool $98. Maybe you can find a recipe for that Sicilian lifeguard&ndashstyle calamari you had at Baffo, * Eataly's fine-dining restaurant, in one of the cookbooks penned by Eataly partners Mario Batali or Lidia Bastianich. Did you enjoy Joe Bastianich's Friulian Adriatico Sauvignon with your oysters? You're in luck. It's for sale in the wine department without the 100-percent-plus restaurant markup.

If this approach is going to work, the food in the restaurants, most of which are situated on the second floor, better be good. The most pleasant place to ponder that question is La Piazza , the wide-open central space meant to evoke an Italian city square. Here you can stand at the communal high-top tables in the center, or you can perch yourself on one of the rickety, uncomfortable, clear plastic chairs in the outlying stations. You can snack on some exceedingly fresh, warm, olive-oil-and-sea-salt-sprinkled mozzarella as you watch it being made (though you might notice near the end of the day that the packaged balls bathing in their water have started to disintegrate). Pair that with some thinly sliced prosciutto and a plate of lightly fried, lemon-splashed calamari, octopus, and shrimp, or a selection of minimally garnished fresh raw fish from the crudo bar, and you'll be eating some of the best food Eataly has to offer.

Le Verdure also has some appealing dishes apart from the aforementioned grilled bitter greens, including gnocchi with tomato and mushroom ragu, and an "egg in purgatory," baked in polenta with tomato sauce. But it's the barely cooked vegetables here that stand out from the rest, including a selection of just-warmed green beans, carrots, brussels sprouts, rapini, and zucchini (far fresher than the limp-looking produce on the first floor) tossed with nutty farro and dressed with a light Nebbiolo vinaigrette. A selection of crudites is arranged around a tub of bagna cauda, the emulsified anchovy and olive oil dip that should replace hummus as the nation's leading carrot-stick accompaniment.

The freshness and simplicity of these dishes show an admirable resistance to the habit of overcomplicating good ingredients. However, Eataly occasionally does stoop to pandering. In Birreria , its beer-focused restaurant, it must have been calculated that midwesterners couldn't drink beer without a bratwurst, this one flaccid and loose-skinned, or a selection of fried things: octopus, mushrooms, sausage balls, chickpeas. And though the beers include a selection of Italian imports unprecedented in these parts, Birreria's first house-brewed ale, Gina, an IPA brewed with imported thyme, tastes like flat, liquid catnip.

At Il Pesce , resolutely Italian-style seafood preparations with minimal fussiness&mdashfat but rubbery and sandy broiled razor clams, an overly fishy, oily, and unbalanced zuppa di pesce&mdashshare menu space with whole, oven-roasted market fish and a changing pan-seared fillet (I had a sea bass overgarnished with microgreens and cauliflower puree).

Maybe it's the dark, meat-centric La Carne , which has its own enclosed dining room, that's the most disappointing. While three crispy coins of fatty, seared cotechino sausage bedded on lentils with a drizzle of balsamic vinegar seem just about perfect, poor execution tends to spoil the otherwise high-quality meat Eataly has at its disposal. Strips of grilled beef heart with salsa verde were rubbery and underseasoned, and otherwise flavorful and tender lamb shoulder was bedded on a pile of overcooked fregola. Worst of all, an underseasoned strip steak came charred on one side and dull gray on the other, with a mushy border of colorless flesh that slowly brightened to pink.

Eataly's most consistently popular restaurant is La Pizza & La Pasta . There's almost always a wait to access the offerings from the open pasta counter or the pair of gilded, wood-burning pizza ovens, which produced one of the most disappointing Neapolitan pies I've ever encountered. Neapolitan pizzas are supposed to have a soft, doughy nucleus that spreads out to a more tender charred crust at its diameter. The pizza I tried at Eataly was a disaster. The outer edges of the crust were appealingly blistered, but the entire bottom of the pie was thoroughly saturated by tomato sauce, rendered mozzarella and sausage fat, and water extruded from cooked mushrooms. I had better luck with pasta: ribbony, snappy tagliatelle with rich short-rib ragu, and tiny, dense agnolotti stuffed with a mixture of mortadella, pork, and veal, lightly dressed in melted butter. With both dishes, the sauces didn't distract from the near-perfect pasta.

I haven't visited Eataly's two coffee bars, but I've already written about its Rosticceria , where a hunk of slow-roasted meat (which changes daily) is sliced onto sandwiches that are ultimately overwhelmed by the rustic bread. The same is true at the I Panini station on the first floor, where the sandwiches spend too little time under the press, and the fillings remain cold.

There are delicious bites all over Eataly, occasionally in the most unexpected places: a small plate of sweet rock shrimp with leeks, served by a vaguely contemptuous bartender at the wine bar Vino Libero a schmear of rich chocolate-hazelnut spread on a flaky croissant bun at the Nutella bar the soft-serve pistachio lait (made from the milk of pastured Piedmontese cows) at the Láit Gelato that's one of the creamiest, most richly flavored dairy products I've put in my mouth in a long time (the gelato, on the other hand, can be icy and unpleasant).

The bottom line: Eataly is hardly the last word in Italian food in Chicago. There are many restaurants all over the city that are doing better renditions of the specialties offered at any one of Eataly's restaurants. Nella Grassano has nothing to fear from La Pizza. Nellcote needn't worry about La Pasta. I'd head for Gene & Georgetti for a steak before I'd even consider La Carne.

As far as the market goes, it offers great resources: the butcher counter with its premium Piedmontese beef, the fresh pasta station, the mozzarella bar, the salumi selection. I want to spend a whole day sampling Eataly's dizzying inventory of Italian cheeses cut to order. But while the small Italian markets around the city may view Eataly as a threat, it's never going to be a regular resource for me&mdasheven as the shine wears off and the lines die down.

That's mostly because while Eataly offers the exciting possibility that there's always more to learn, there's also the frustrating realization that you're stuck in a school with overcrowded classrooms&mdashand too many distractions&mdashto earn a proper education.

* Baffo opened a few weeks later than the rest of the store I'll be reviewing it separately.

Soutenez le journalisme indépendant de Chicago : rejoignez la révolution des lecteurs

Nous parlons de Chicago aux habitants de Chicago, mais nous ne pourrions pas le faire sans votre aide. Chaque dollar que vous donnez nous aide à continuer à explorer et à rendre compte des divers événements de notre ville. Nos journalistes parcourent Chicago à la recherche des nouveautés, de l'actualité et de la suite. Restez connecté au pouls de notre ville en rejoignant le Révolution des lecteurs.


Publicité

Is Toronto ready for all this food porn? From the satisfied looks on everyone’s faces, the resounding response is an unequivocal, “yes!”

Here’s a recipe Eataly is fast becoming famous for:

Lo Spaghetto Al Pomodor — an Italian Icon

If someone in a culinary Rorschach test asked what image springs to mind with the words “Italian food,” you would likely picture a bowl of spaghetti with tomato sauce. The most famous Italian recipe, lo spaghetto al pomodoro is made with just a few simple ingredients, tastes delicious, and is easy to make — Eataly.ca.

1 (17.6-oz.) pkg. of spaghetti (Spaghetti di Gragnano IGP Carta Paglia by Afeltra suggested)
2 (12-oz.) jars Cosi Com’e Whole Red Datterino Tomatoes, unpeeled in tomato juice (or canned tomatoes in juice)
1/4 cup good-quality extra-virgin olive oil, plus more for serving
1 1/2 c. sel de mer
3 to 4 sprigs fresh basil
Kosher salt, for cooking the pasta

Crush tomatoes between your fingers, letting them fall into a saucepan. Stir in tomato juices, olive oil, and season with sea salt to taste.

To cook pasta, heat a large pot of water. When water reaches a boil, add a palmful of kosher salt until water is salty. Add spaghetti and cook for 11 minutes. Using a slotted spoon, transfer pasta to the saucepan with tomatoes. Add half a cup of pasta water and toss together everything over medium heat to combine for about 1 minute.

Divide spaghetti into four warmed bowls. Drizzle with olive oil and add a sprig of fresh basil. Sers immédiatement.


Voir la vidéo: VLOG: EATALY IN DALLAS! (Janvier 2022).