Recettes traditionnelles

Le meilleur vin sud-africain dont vous n'avez jamais entendu parler

Le meilleur vin sud-africain dont vous n'avez jamais entendu parler

Vous cherchez le complément parfait à votre barbecue d'été ? Essayez une bouteille de pinotage, le cépage sud-africain fumé et épicé qui séduit les amateurs de vin. Alors que l'Afrique du Sud produit de beaux shiraz et cabernets, le pinotage est une spécialité nationale. Un bon pinotage présentera des saveurs épicées, terreuses et fumées distinctives, mais aussi des notes de cerise.

Croisement de pinot noir et de cinsaut, le cépage a été développé pour la première fois dans un laboratoire en 1925 et vendu pour la première fois par la Stellenbosch Farmer's Winery en 1959. Aujourd'hui, certains des meilleurs pinotages proviennent toujours de la région de Stellenbosch. Voici quelques-uns de nos choix favoris:

BEYERSKLOOF Pinotage "Diesel" 2009 (Stellenbosch, Afrique du Sud), 70 $, a une bonne structure, mais est merveilleusement douce sur la langue. Prenez un verre avec un steak ou des champignons grillés, et vous serez un pinotage converti pour la vie.

Kanonkop produit régulièrement certains des meilleurs vins d'Afrique du Sud à des prix abordables, et leur KANONKOP Pinotage 2010 (Stellenbosch, Afrique du Sud), 37 $, ne fait pas exception. Avec des notes d'épices et de lavande, le vin possède une belle limpidité et une texture étonnamment crémeuse en milieu de bouche.

Pour tous les sceptiques, essayez un mélange Cape, qui doit être composé de 30 à 70 pour cent de pinotage. KANONKOP "Kadette" Rouge 2011 (Stellenbosch, Afrique du Sud), 12 $, est une excellente option, et une bonne affaire. À 50 pour cent de pinotage, ce mélange conserve la fumée caractéristique du raisin, mais acquiert une saveur supplémentaire du cabernet sauvignon, du merlot et du cabernet franc.

Alors, buvez une gorgée d'Afrique du Sud et découvrez tout ce que ce cépage surprenant a à offrir !

Cliquez ici pour en savoir plus sur The Daily Sip.


Si vous aimez le cabernet sauvignon, vous aimerez aussi ces autres rouges

Sans surprise, les amours de nombreux buveurs avec le vin ont commencé par une coulée corsée de cabernet sauvignon. Qu'est-ce qu'il n'y a pas à aimer? Riches en saveurs et fruités, ces vins enveloppants envoient le palais directement dans une surcharge sensorielle de la meilleure façon possible. Cependant, dans les domaines de la viticulture et de la vinification, il y a tellement plus à découvrir au-delà de ce cépage robuste.

Aussi apprécié que soit le cabernet sauvignon, explorer de nouveaux cépages, régions et styles de vinification est l'une des plus grandes joies de boire du vin. Nous avons rassemblé cinq cépages à essayer si vous aimez le cabernet sauvignon mais que vous cherchez à élargir votre gamme. Amateurs de vins rouges puissants, celui-ci est pour vous.


6 régions viticoles sous le radar que vous devriez boire dès maintenant

Pour réviser cet article, visitez Mon profil, puis Afficher les histoires enregistrées.

Pour réviser cet article, visitez Mon profil, puis Afficher les histoires enregistrées.

Il n'y a jamais eu de meilleur moment pour boire en dehors de votre zone de confort. Si vous commencez à vous lancer dans le vin, la pire chose à faire est de vous laisser aller à l'ornière : toujours boire du vin français, ou seulement du rouge, ou strictement de l'hémisphère sud. Il est important de se diversifier et de découvrir des régions moins connues, non seulement parce que vous découvrirez de nouvelles saveurs et de nouveaux styles, mais aussi parce qu'il existe des valeurs incroyables. Nous nous sommes entretenus avec des sommeliers compétents de tout le pays pour obtenir des conseils sur les régions viticoles sous le radar que le buveur curieux devrait rechercher.

Afrique du Sud
Pourquoi : Il y a à peine vingt ans, l'Afrique du Sud sortait de l'embargo économique qui lui avait été imposé pendant le régime oppressif de l'apartheid. L'industrie du vin a fait des progrès spectaculaires depuis lors pour produire des jus savoureux qui reflètent le climat unique de l'Afrique du Sud - assez chaud, avec des vents frais. «En une vingtaine d'années, les vignerons sud-africains sont passés d'isolés à certains des déménageurs et des shakers les plus connectés», explique James Tidwell, maître sommelier basé au Texas et grand champion des vins sud-africains. Il cite un groupe de viticulteurs rebelles connus sous le nom de Swartland Independent Producers comme des libres penseurs avant-gardistes qui "ont hissé ce qui était connu comme une région productrice de vin en vrac aux premiers rangs du vin sud-africain". La syrah et le chenin blanc du Swartland sont notamment délicieux, et proviennent souvent de vieilles vignes, qui apportent minéralité et concentration. Dans les régions au climat frais d'Elgin et d'Hemel-en-Aarde, vous découvrirez d'élégants pinot noir et chardonnay que tout buveur de Bourgogne adorera.

Vallée d'Aoste, Italie
Pourquoi : Cette région montagneuse se situe au carrefour entre la Suisse, l'Italie et la France, un hybride culturel unique qui possède ses propres cépages et un climat parfait pour les raisins de cuve. Patrick Bennett, sommelier au Craftbar à New York, a travaillé les vendanges au domaine Les Granges à VDA, comme il appelle la région en abrégé. C'est là que Bennett est tombé amoureux des raisins indigènes de la région, dont beaucoup poussent rarement ailleurs, avec des profils de saveurs spécifiques et des noms inhabituels comme Vien de Nus, Fumin, Petit Rouge, pour n'en nommer que quelques-uns. « Les régions viticoles de montagne offrent un climat de culture frais – les journées ensoleillées et intenses aident à faire mûrir les raisins tandis que les nuits fraîches des Alpes préservent un niveau élevé d'acidité naturelle, ce qui est pour moi l'une des caractéristiques des grands vins agréables et buvables », explique Bennett. En d'autres termes, ces vins sont frais et vifs et contrairement à ce que vous trouverez ailleurs dans le monde.

Alsace, France
Pourquoi : Parmi les connaisseurs, l'Alsace est célèbre pour ses vins blancs lourds et dignes de garde, surtout le riesling sec, le gewürztraminer et le pinot gris. Pourtant, il est souvent éclipsé par d'autres régions françaises comme la Bourgogne ou par le Riesling allemand. Cependant, les sommeliers apprécient les vins alsaciens pour leur acidité alléchante, leur texture riche et leur prix abordable par rapport à d'autres vins de classe mondiale. Charles Ford de RM Champagne Salon à Chicago dit que les vins alsaciens « sont intellectuels, ils ont ce genre de foutre qui fait clignoter votre vie de vin devant vos yeux ». Et il n'y a pas que les vins blancs d'Alsace qui font vibrer : « Le pinot noir d'Alsace est tout aussi délicieux et recherché que leurs blancs, c'est une bouffée d'air frais. Au restaurant Parachute de Chicago, qui met en avant le vin naturel, le directeur des boissons Matty Colston adore servir des vins alsaciens et dit que l'Alsace mérite une visite œnologique. L'Alsace a été détenue de manière interchangeable par l'Allemagne et la France, sa culture est donc un mélange unique d'influences. « Si vous êtes curieux du mariage de la nourriture et du vin, l'Alsace est la Mecque pour vous », déclare Colston. « La forte acidité du Riesling tranchera à travers les saucisses de porc grasses, mais s'adaptera bien au piquant de la choucroute. » Cool aussi : l'Alsace compte une forte proportion de producteurs biologiques et biodynamiques, environ 15 pour cent.

Savoie, France Pourquoi : « Alpes françaises. Du fromage. Ski. Des raisins indigènes dont vous n'avez jamais entendu parler. Qu'est-ce qu'il n'y a pas à aimer?" La sommelière Amanda Smeltz, que l'on peut trouver en train de prêcher l'évangile des vins naturels français au bistrot et bar à vin new-yorkais du chef Daniel Boulud, Bar Boulud, le dit le mieux. La Savoie (prononcé SA-VWAH) est nichée dans l'est de la France, juste à côté de la Suisse. Ses vins blancs sont élaborés à partir du raisin jacquère vif et brillant ou de l'altesse ronde et sexy. Comme le dit Smeltz, les blancs de Savoie sont "mûrs, relevés d'un acide prononcé, super automnal" elle aime particulièrement l'altesse et la trouve parfaite pour accompagner les volailles et les plats à base de crème. Les rouges de Savoie, quant à eux, typiquement élaborés à partir de la mondeuse de raisin, sont « sombres, rustiques, fumés », et rafraîchis d'une bonne dose d'acidité.

Jerez, Espagne
Pourquoi : Le xérès est l'un des vins les plus complexes et les plus sous-estimés au monde. Fabriqué selon un système de «solera» qui incorpore du vin plus ancien à des millésimes plus récents, le sherry est un vin fortifié à la teinte ambrée qui peut être sec et brillant, ou riche et doux. Ses raisins sont cultivés dans la région entourant Jerez, dans le sud chaud de l'Espagne. Le xérès est devenu une sorte de chouchou des sommeliers ces dernières années, car les gens ont découvert les merveilleuses saveurs umami qu'il peut afficher et à quel point il est parfait à l'apéritif, avec quelques collations. « Le sherry est peut-être le vin d'accord mets et mets le plus polyvalent », déclare la sommelière Emilie Campbell, qui travaille pour le bar à vin branché Marvin à Los Angeles. "Le sherry et le jambon sont l'accord le plus parfait qui ait jamais été." Campbell est particulièrement fan d'Equipo Navazos, un label qui travaille avec de petits producteurs dans toute l'Andalousie et propose une large gamme de xérès sur lesquels on peut compter pour une excellente qualité.

Grèce
Pourquoi : Les vins de Grèce sont élaborés avec des noms de cépages incroyablement difficiles à épeler et à prononcer : assyrtiko (blanc) et agiorgitiko (rouge), par exemple. Mais si vous pouvez vous procurer une bonne bouteille de vin grec, vous avez trouvé un joyau, car il y a des vins fantastiques dans ce pays à des prix imbattables. Keith Nelson, chef sommelier du nouveau restaurant grec Avra ​​à Midtown Manhattan, affirme que le vin grec ne peut pas être égalé pour offrir une grande qualité à des prix inférieurs. « La majorité des vins grecs sont minéraux et secs, et généralement très abordables », dit-il. De nombreux cépages grecs, comme l'assyrtiko, ont des saveurs similaires à celles de raisins plus familiers comme l'albariño ou le sauvignon blanc, avec un caractère supplémentaire provenant des sols volcaniques. La Grèce a également joué un rôle important dans la diffusion de la culture du vin dans le monde, souligne Keith : « Les Grecs ont démocratisé le vin en le sortant des contextes cérémoniels ». Merci aux Grecs d'avoir contribué à faire du vin une partie de la vie quotidienne !


Comme la plupart des saucisses, il existe des spécificités sur la façon dont les boerewors doivent être fabriqués.

Il doit être composé d'au moins 90 % de viande, les 10 % restants étant des épices, des assaisonnements et des conservateurs comme le vinaigre et le sel. Les saucisses doivent contenir du bœuf, mais peuvent également inclure du porc ou de l'agneau. Et, pas plus de 30% de la teneur en viande peut être constitué de graisse.

L'assaisonnement Boerewors comprend généralement de la coriandre, du poivre noir, de la muscade et du piment de la Jamaïque, ainsi qu'un vinaigre noir (vinaigre de malt). Le vinaigre et le sel agissent pour préserver les saucisses tout en ajoutant de la saveur.

Cette combinaison d'épices et de vinaigre crée une saveur unique très caractéristique de la cuisine sud-africaine.

Ce qui distingue les boerewors, en plus de leur saveur unique, c'est la façon dont la viande est hachée.

Boerewors est une saucisse hachée, ce qui lui donne une texture plus épaisse et grossière, plutôt que la texture fine et lisse à laquelle vous êtes habitué, par exemple, une wurst allemande.


La meilleure cuisine tunisienne

Nos favoris, sans ordre particulier…

Couscous

Incontournable de la cuisine nord-africaine et tunisienne, vous ne pouvez tout simplement pas prétendre connaître la cuisine tunisienne si vous n'avez pas mangé un (ou vingt) tajines remplis à ras bord de couscous ! C'est le plat national du pays après tout.

Un plat originaire des Berbères qui habitent toujours le sud de la Tunisie, mais vous pouvez facilement trouver ce plat populaire disponible dans le monde entier maintenant.

Le couscous est fabriqué à partir de semoule de blé roulée en morceaux extrêmement petits.

Le couscous tunisien traditionnel est généralement servi avec du poulet, du poisson, du bœuf ou de l'agneau, et il y a généralement des légumes et des poivrons mélangés.

Ojja (Shakshuka)

Ce délicieux plat de tomates et d'œufs est un petit-déjeuner tunisien populaire. Bien qu'il soit consommé dans toute l'Afrique du Nord, on pense qu'il a été créé en Tunisie ou au Yémen. Le nom vient de l'argot arabe tunisien pour “mixture.”

La sauce tomate est parfumée à l'ail, aux piments et aux épices, et les œufs sont pochés.

Vous le trouverez généralement servi dans une poêle ou dans un tajine.

Issu de l'époque ottomane, le Brik en Tunisie est une pâte fine enroulée autour d'une garniture aux œufs et frite. Ce plat a survécu dans d'autres parties de l'ancien Empire ottoman sous la forme de bourek (en Algérie) et de burek (dans les Balkans), bien que la version à l'œuf soit la variété la plus spécifiquement tunisienne.

Les autres garnitures potentielles en Tunisie comprennent le thon, le poulet, les anchois, les câpres et le fromage.

C'est un excellent petit-déjeuner, même s'il peut être consommé à tout moment de la journée. C'est aussi une excellente cuisine de rue tunisienne si vous voyagez dans le pays.

Merguez

Vous avez peut-être été initié aux Merguez en tant que cuisine française, mais elle est en fait tunisienne et a été importée en France à l'époque où la Tunisie était sous occupation française.

La merguez est une saucisse épicée à base de mouton ou de bœuf (ou un mélange des deux). Vous pouvez le manger directement sur le grill ou dans un sandwich ou Ojja.

La couleur rougeâtre vient de l'épice Harissa, mais la saucisse comprend également du cumin, du sumac, du fenouil et de l'ail.

Chorba (Shorba)

La chorba est un aliment de base des repas tunisiens du Ramadan, bien que vous puissiez trouver cette délicieuse soupe disponible toute l'année. Vous le trouverez généralement à base d'agneau ou de bœuf, mais il existe également des variétés de poisson populaires (en particulier sur la côte).

Épicée à l'harissa et à base de blé bulgare, la base de la soupe est composée de tomates cuites. En un mot, miam !

Bien que le plat soit important pour la culture tunisienne, il est populaire dans toute la région anciennement contrôlée par l'Empire ottoman, du Maroc à la Bulgarie et à la Croatie !

Poulet Meshi

Alors que de nombreux plats de tajine que vous rencontrerez en Tunisie utilisent du couscous, ce délicieux poulet rôti est plutôt servi sur un lit de pois chiches et d'oignons et assaisonné d'une bonne portion de jus de citron.

Thé maghrébin à la menthe

Le thé en Tunisie est fait sur un poêle à charbon, appelé un kenoot. La menthe aide à empêcher le thé d'avoir un goût amer, tout comme les grandes quantités de sucre que les Tunisiens aiment ajouter. Le thé lui-même peut être du thé vert ou rouge, soit traditionnel.

Le soir, le thé est amélioré d'un cran ou deux avec l'ajout de noix. Ceux-ci peuvent être des pignons, des amandes ou même des cacahuètes, entre autres options.

Dattes Delget Nour

Cultivées d'abord en Algérie, les Delget Nour sont considérées comme la reine des dattes. Populaire dans toute l'Afrique du Nord, vous ne pouvez vraiment pas y aller sans en essayer un en Tunisie !

Cependant, si vous ne pouvez pas vous rendre dans le pays, vous trouverez ces délicieuses bouchées disponibles dans le monde entier car elles sont exportées d'Algérie et de Tunisie (en plus d'être cultivées aux États-Unis).

Lablabi (Lablebi)

Cette soupe tunisienne de pois chiches est parfumée à l'ail et au cumin et servie avec du pain parfaitement rassis pour rendre ce plat à la fois délicieux et copieux.

Vous le trouverez garni d'œufs, de persil et même d'oignons verts.

C'est un excellent plat pour profiter des hivers tunisiens, qui, bien qu'encore chauds par rapport à une grande partie de l'hémisphère nord, peuvent devenir froids (surtout dans le désert).

Pâtisseries Tunisiennes

Les pâtisseries tunisiennes ont été influencées par les pouvoirs qui ont contrôlé la Tunisie au cours des siècles. Vous trouverez des variétés de baklava de l'Empire ottoman. Assurez-vous d'essayer le baklava aux amandes tunisien. Vous trouverez également des pâtisseries d'influence française.

Assurez-vous d'essayer bambalouni, yoyos, kaak warka et zgougou. La cuisine tunisienne est dotée de nombreuses pâtisseries étonnantes à déguster !

Olives tunisiennes

Comme le reste de la Méditerranée, la Tunisie est célèbre pour ses olives produites localement. Vous les trouverez dans une variété de plats tunisiens, pressés dans de l'huile d'olive succulente, et leurs arbres transformés en beaux cadeaux et souvenirs en bois.

Harissa

L'harissa est un mélange d'épices d'Afrique du Nord essentiel à la préparation de plats tunisiens. Vous pouvez le trouver sous forme de mélange d'épices préfabriqué, vous pouvez le faire vous-même ou vous pouvez l'utiliser comme une pâte de Harissa.

Fabriqué à partir de piments rouges, assurez-vous de savoir ce que vous faites ! Il emballe une tonne de chaleur dans chaque bouchée.

Masfouf (Mesfouf)

Un autre plat important servi pendant le ramadan, le masfouf est un plat sucré à base de couscous, de beurre et de sucre, puis orné de grenades, de dattes ou même de raisins secs.


5. Bow & Arrow Gamay Willamette Valley

Si vous aimez les vins vifs et frais, très gourmands et conviviaux, ce gamay de la vallée de Wilamette en Oregon est un excellent choix. Comme tout glou-glou, il est préférable de le rafraîchir légèrement.

Achetez-le chez Discovery Wines pour 25 $ ou consultez Vivino pour le trouver dans un magasin près de chez vous.


Tutoriel photo


Définir le caractère boisé

Lorsqu'ils sont fermentés et/ou vieillis en fûts de chêne, les vins blancs ont tendance à prendre des notes de vanille, d'épices à pâtisserie, de cannelle, de clou de girofle, de noix de coco et d'autres saveurs. Bien que ces saveurs aient tendance à donner une sensation de chaleur et de douceur en bouche, elles ne sont pas techniquement « douces », car la vinification en chêne n'ajoute aucun sucre résiduel au processus de vinification. (Et oubliez les mauvaises choses que vous avez entendues sur les vins « boisés ». Bien que le jus trop boisé puisse certainement être désagréable, les vins blancs avec du bois bien intégré peuvent offrir certaines des expériences de consommation les plus délicieuses que vous aurez jamais.)


Top 5 des pays pour WWOOF sur un vignoble

Quand j'étais petit, mon père me disait qu'un grand verre de vin était la meilleure récompense à la fin d'une longue journée de travail. Mais qu'en est-il réellement de travailler avec le vin ? Dans un vignoble ou une cave ? Dites, pendant votre année sabbatique en tant que bénévole WWOOF ?

WWOOF (World Wide Opportunities on Organic Farms) est un réseau d'organisations qui mettent en place des bénévoles dans des fermes biologiques à travers la planète - c'est un excellent moyen de passer une partie d'une année sabbatique à découvrir le monde en dehors de vos vacances prévues. 99 pays y participent actuellement, bien qu'il n'y ait pas de gouvernance centralisée gardant une trace absolue.

C'est un excellent moyen de passer une partie d'une année sabbatique à découvrir le monde en dehors de vos vacances prévues.

En tant que bénévoles, les WWOOFeurs ne reçoivent pas de rémunération financière pour leur travail, mais ils reçoivent de courtes journées de travail, de la nourriture, un logement et la précieuse connaissance de niche des opérations de leurs emplois agricoles choisis. Ces emplois agricoles peuvent aller de la récolte du miel des ruches à l'élevage des moutons.

Mais quand vous n'êtes pas payé de toute façon, un grand verre de vin est la meilleure récompense pour une dure journée de travail. Et il n'y a qu'un seul type de placement WWOOF où c'est à peu près une garantie : vignobles et caves. La plupart des pays en ont. Mais quand ce verre de vin est tout ce que vous obtenez, il vaut mieux qu'il soit bon. Voici les Top 5 des pays viticoles pour votre expérience de WWOOFing d'une année sabbatique.

Conseil de pro : La plupart des vignobles auront le plus besoin d'aide pendant la saison des vendanges pour la cueillette des raisins (c'est un travail difficile !), mais auront également besoin d'aide pour d'autres tâches tout au long de l'année, comme l'éclaircissage, le désherbage, le nettoyage et diverses réparations.

La France

  • Meilleure région: Bordeaux
  • Raisin: Cabernet Sauvignon, Merlot
  • La saison des récoltes: août - octobre

Ah La France. Rime avec Romance. Le plus grand producteur de vin de la planète. Et la région de Bordeaux, un bassin fluvial marécageux dans le sud-ouest du pays, abrite certains des vins les plus chers et les plus prestigieux de tous.

Décrocher un concert de WWOOFing dans le vignoble ici serait comme décrocher un stage en écrivant les discours d'Obama, si Obama ne vous payait pas et que vous deveniez vraiment sale et en sueur en le faisant. La plupart des vignobles n'accepteront même pas le programme, nécessitant plutôt des travailleurs à temps plein formés. Mais cela ne veut pas dire que vous ne devriez pas essayer.

Vous aurez tout le temps de vous rendre à Paris et de montrer vos nouvelles compétences de connaisseur.

p>Le Bordeaux lui-même est divisé en des dizaines de régions différentes, chacune avec son propre climat et son propre type de sol, et donc avec ses propres cépages de spécialité. Celui que vous choisissez ne devrait pas vraiment avoir d'importance (en fait, il sera probablement largement basé sur qui choisit tu), car ils offriront tous une très belle expérience.

Des vignobles comme Château Brandeau, en Côtes de Castillion, sont de bons endroits pour commencer à chercher un endroit.

Comment passer votre temps libre

Mais, comme toujours, le choix de l'endroit où travailler la vigne ne se limite pas à la vigne. Le WWOOFing en France est toujours un bon choix car, au-delà du vin, c'est un haut lieu culturel. La région de Bordeaux elle-même offre une excellente occasion de profiter du sud de la France, de la randonnée dans les Pyrénées à la découverte des petits villages. Et vous aurez tout le temps de vous rendre à Paris et de montrer vos nouvelles compétences de connaisseur.

Italie

  • Meilleure région: Toscane
  • Raisin: Sangiovese
  • La saison des récoltes: Octobre

Les Romains savaient faire la fête. Enfer, ils avaient un Dieu qui lui était dédié. Ainsi, bien que les vignobles français sachent vraiment ce qu'ils font, il y a une raison pour laquelle « bacchanale » n'est pas un mot français.

Les Italiens connaissent leur vin, et alors qu'ils répandaient la richesse dans le monde entier, ils gardaient un petit quelque chose chez eux en Italie. Le vin est cultivé dans tout le pays, mais le meilleur est cultivé sur la côte tyrrhénienne, en Toscane.

Vous avez probablement entendu parler des vins cultivés en Toscane. Chianti pourrait être le plus célèbre, ne serait-ce que parce qu'il se marie si bien avec le foie, mais ils sont tous cultivés avec les mêmes raisins Sangiovese, et les vignobles adorent expérimenter.

Et en tant que berceau de la Renaissance, la Toscane est bien plus que des vignobles.

Ainsi, bien qu'il existe des directives strictes pour le vin provenant de la région, certains vignobles aiment créer des « super toscans » en mélangeant les raisins dans des vins de haute qualité (et à forte teneur en alcool). C'est expérimental et amusant et donc un endroit idéal pour acquérir une expérience du vignoble.

Comment passer votre temps libre

Et en tant que berceau de la Renaissance, la Toscane est bien plus que des vignobles. Florence est probablement la ville la plus culturellement pertinente à une courte distance en voiture de votre lieu de travail, le cœur artistique de l'Italie.

Pise est également contenue à l'intérieur des frontières toscanes, et même si prétendre tenir la tour penchée n'est pas aussi épanouissant sur le plan culturel, nous savons tous que vous publierez tout de même cette photo sur Facebook. Heureusement, ce ne sera pas la meilleure chose que vous ayez faite à la fin de votre contrat.

  • Meilleure région: Vallée de la Barossa
  • Raisin: Chiraz
  • La saison des récoltes: janvier - avril

Jusqu'à récemment, les vins australiens n'étaient pas très respectés. Sa meilleure région viticole, la vallée de la Barossa près d'Adeleide, a un climat continental chaud qui lui confère les conditions idéales pour la vigne, mais son cépage principal, le shiraz, avait la réputation d'être de mauvaise qualité et destiné à l'assemblage.

Mais, comme toutes choses, les goûts sont cycliques. Aujourd'hui, la demande de vins australiens est plus élevée que jamais, et alors que même la France et l'Italie réduisent leur production, l'Australie a commencé à chercher de nouveaux marchés en Chine et à Hong Kong. Les opportunités de travail dans l'industrie sont nombreuses.

Aujourd'hui, la demande de vins australiens est plus élevée que jamais.

L'isolement du pays signifie que les vins qu'il produit ne ressemblent à rien d'autre sur Terre. Son Sémillon, par exemple, provient directement de Bordeaux et a depuis évolué une peau nettement rosée.

Le climat non méditerranéen signifie que les techniques de culture et de récolte ont également dû évoluer, faisant de la vallée de la Barossa un lieu de travail idéal, surtout si vous avez déjà une expérience dans un vignoble et que vous souhaitez approfondir vos connaissances. Il y a toujours quelque chose de plus à apprendre.

Comment passer votre temps libre

L'Australie du Sud est un peu isolée des centres culturels de Melbourne et de Sydney, mais elle a ses charmes. Adélaïde, à moins d'une heure de la Barossa Valley, est le point de départ de nombreuses excursions hors des sentiers battus à travers le désert intérieur, ce qui en fait une bonne occasion de visiter la chaîne de Flinders et les mines d'opale.

À proximité, Port Lincoln est l'un des seuls endroits au monde à proposer de la plongée en cage avec les grands requins blancs. Et si vous voulez vraiment vous rendre à Melbourne, la Great Ocean Road emprunte un itinéraire direct et est considérée comme l'un des meilleurs road trips au monde. Mais il y a beaucoup de raisons de rester dans la vallée - tous les deux ans, ils organisent un festival du vin géant. Chronométrez bien votre WWOOFing et vous pourrez célébrer les fruits littéraux de votre travail.

Si vous êtes prêt pour un voyage en voiture (ou un vol), l'un de nos meilleurs festivals de musique mondiaux à voir lors de votre année sabbatique coïncide avec la fin de la saison des récoltes dans cette région. Chronométrez bien les choses et vous pourriez apporter une bouteille de mélange Barossa Valley au Byron Bay Blues Fest.

  • Meilleures régions: Mendoza (Argentine), Vallée de Colchagua (Chili)
  • Raisin: Malbec
  • La saison des récoltes: Février - Mai

Les contreforts andins ne sont normalement pas considérés comme la hauteur des climats viticoles. Cela va à l'encontre de toutes les images d'un vignoble classique avec cette chaude brise méditerranéenne. Mais les vignes poussent ici, au Chili et en Argentine, les plus hauts vignobles du monde (jusqu'à 3000 pieds au-dessus du niveau de la mer).

A l'instar de l'Australie, ce marché sud-américain se développe rapidement, contrastant fortement avec les vignobles traditionnels de France et d'Italie. Mendoza produit 90 % du vin argentin et sa valeur à l'hectare a augmenté de 13 % l'année dernière. Pendant ce temps, la vallée de Colchagua au Chili a été appelée la nouvelle Napa, un témoignage de sa qualité.

Si vous recherchez quelque chose d'un peu plus exotique que les champs éprouvés de l'Europe ou le premier monde caché de l'Australie, ne cherchez pas plus loin.

Le cépage principal de ces vignobles sud-américains est le Malbec. C'est un vin moins connu, en ligne avec les régions viticoles moins connues dont il provient, mais l'obscurité n'est jamais un gage de qualité. Si quoi que ce soit, cela l'augmente. L'ombre des Andes est grande, mais cela signifie que le travail est plus abondant (notamment en raison de la demande croissante). Si vous recherchez quelque chose d'un peu plus exotique que les champs éprouvés de l'Europe ou le premier monde caché de l'Australie, ne cherchez pas plus loin.

Comment passer votre temps libre

Si vous faites du WWOOF pour voir le monde (et non pour devenir, disons, un viticulteur professionnel), alors l'Argentine ou le Chili sont un bon point de départ. C'est un bon point de départ pour voir le reste de l'Amérique du Sud.

Mendoza se trouve dans le segment nord-ouest du pays, ce qui la rend un peu plus idéale pour les voyages au sol dans la moitié nord du continent tout en offrant de nombreuses options pour l'alpinisme (ce qui, avouons-le, sera un sérieux intérêt si vous voulez réellement y travailler).

En fait, c'est l'emplacement du chemin de fer transandin, le seul chemin de fer entre le Chili et l'Argentine. Il est actuellement disparu, mais il y a des discussions pour le ramener. Donc vraiment, toute la région est en plein essor.


Les meilleurs vins à boire en 2020

Père Gerasime du monastère d'Alaverdi à Kakheti, Géorgie.

Photo par Adam Morganstern

Vous vous demandez quels vins devraient être sur votre radar pour 2020 ? J'ai demandé à un groupe d'écrivains et de sommeliers sur le vin ce qu'ils avaient personnellement hâte d'explorer au cours de la nouvelle année. Après de longues explorations à travers le monde, il semble que beaucoup reviennent au confort des régions classiques de France et d'Italie. Certains remontent plus loin dans le temps, vers les vins de Géorgie, d'Arménie et du Liban, tandis que d'autres se penchent sur les nouveaux États viticoles émergents aux États-Unis, tels que le Texas, l'Arizona et le Michigan. Regarder ce qui se passe derrière la bouteille, comme soutenir les pratiques équitables et les établissements vinicoles appartenant à des femmes, est également important pour beaucoup. Et lorsqu'ils ont besoin d'une pause vin, de nombreux sommeliers se tournent vers le thé pour trouver l'inspiration. (Et consultez également les meilleurs spiritueux et cocktails pour 2020.)

Îles Canaries et autres vins espagnols — Aldo Sohm, directeur des vins du Bernardin et Aldo Sohm Wine Bar

En 2020, je prévois de continuer à boire des vins espagnols ! Soit l'albarino avec un contact plus long sur les lies, le copieux Ribeira Sacra Mencia, le grenache de la Sierra do Gredos ou certains vins fumés réducteurs des îles Canaries. C'est incroyable comme l'Espagne se réinvente ! Il y a un grand vin de là-bas pour tout le monde.

Raisins oubliés — Pascaline Lepeltier, Managing Partner de Racines NY, Meilleur Ouvrier de France

En 2020, je cherche à goûter davantage aux cépages oubliés qui sont aujourd'hui redécouverts et utilisés comme alternatives pour lutter contre les changements de cycles climatiques. C'est une mine de belles expressions, beaucoup de choses que je n'ai jamais vécues auparavant - et, bien sûr, une fenêtre sur le passé et l'avenir : Oeillade (Languedoc), Meshkuri (Géorgie), Verdesse (Savoie & Ain), Carcojolo ( Corse), Bouchalès (Bordeaux), Castets (Bordeaux), Diolle (Suisse). Je continuerai d'être à la recherche de vignerons redécouvrant et mettant sur la carte des régions viticoles historiques, comme dans la vallée de Calingasta (Argentine) avec Cara Sur, ou en République tchèque, Slovaquie, Croatie, etc. un accès équitable à ces vins, sans risque d'augmentation des tarifs qui rendraient la plupart de ces bouteilles hors de portée de beaucoup d'américains.

T'ES NUL. Voyage : les restrictions ne seront pas levées « pour le moment »

Le mystère de plusieurs décennies des singes vivant à l'aéroport de Fort Lauderdale est désormais résolu

Restrictions à la frontière canado-américaines prolongées au moins jusqu'au 21 juin

Vins de Santa Cruz (et toute région en feu, littéralement) — Ray Isle, Rédacteur en chef des vins, Food & Wine, Wine & Spirits Editor, Travel + Leisure

Qu'est-ce que j'ai hâte de boire en 2020 ? Eh bien, je semble être dans un moment de classicisme – j'ai beaucoup apprécié le Bordeaux et le Single Malt Scotch, les deux catégories dont je m'étais éloigné pendant un certain temps. C'est peut-être une passion ravivée pour une certaine forme d'austérité mélangée à mon hédonisme (ou peut-être j'espère juste que les tarifs de 100% sur les vins, spiritueux et produits alimentaires européens que l'administration Trump a proposés ne passeront pas). Pour équilibrer cela, j'ai récemment goûté beaucoup de vins des montagnes de Santa Cruz - probablement la meilleure région viticole de Californie qui est régulièrement négligée, excellente pour le pinot noir, le chardonnay et le cabernet, une situation peu probable. Et je prévois d'acheter des vins de partout où il y a des incendies, un problème trop courant ces dernières années. Plus récemment, cela signifie les Adelaide Hills (qui produisent actuellement certains des vins les plus excitants d'Australie). Le commerce du vin est déjà assez difficile sans que vos vignobles ne soient engloutis par les flammes. J'essaie de faire ce que je peux pour vous aider.

Les classiques — Matthew Kaner, Bar Covell et Augustine Wine Bar

En 2020, je m'engage à boire plus de vins de régions classiques. C'est si facile de rester bloqué sur les nouveautés du nouvel endroit chaud, mais je veux replonger dans les ballers qui m'ont passionné pour le vin au début de ma carrière ! Vous pouvez parier votre pêche douce que je boirai plus de vins d'Alsace, de Barolo/Barbaresco et de chaque centimètre de la vallée de la Loire.

Vins géorgiens et autres raisins anciens — James Tidwell, co-fondateur de TEXSOM

J'ai hâte de visiter la Géorgie (le pays), l'Arménie, la Grèce et Israël en 2020 et j'ai l'intention de boire ces vins, ainsi que des exemples du Liban et de Turquie pour explorer les cépages anciens, les origines de la culture du vin et nouveaux développements. Bien qu'elles ne soient pas limitées à ces pays, mes explorations en 2020 seront centrées sur ces régions qui ont certaines des plus longues histoires de production de vin, mais certaines des industries viticoles les plus modernes. Je trouve la dichotomie fascinante et j'estime qu'il existe encore un potentiel énorme pour chacun de ces pays. En guise d'addendum, j'espère visiter la Chine pour le vin et le thé, et je prévois de goûter plus de vins chinois.

Les régions émergentes d'Amérique — Michelle Williams, écrivain

L'année dernière m'a donné l'occasion de me plonger dans certaines des régions viticoles émergentes d'Amérique, et je suis enthousiasmé par ce que j'ai découvert. Le vin est produit dans les 50 États, mais certains sont orientés vers la consommation locale et ne valent pas la peine d'être recherchés. However, states such as Arizona, Idaho, Michigan, New Mexico, Texas, and Virginia are producing high quality wines. Who knew Syrah from Arizona, Tannat from Texas, or Petit Manseng from Virginia could be so exciting? Blanc de blanc from Michigan or New Mexico and Chardonnay from Idaho, yes please!

Women-Owned Wineries — Julia Coney, Wine Writer

I am interested in supporting more women-owned (specifically women of color), made, produced, and in-charge wines. I want to sip Jen Pelka's new champagne Une Femme, drink more La Caravelle Champagne from Rita Jammet, and Petit Syrah from Theodora Lee of Theopolis Vineyards. I'm going to purposely seek out these wines. They aren't in limited supply, but I feel a responsibility to support and uplift them as much as possible.

New Zealand — Yannick Benjamin, Head Sommelier, The University Club & Co-founder of Wine on Wheels

In 2020, I’ll be focused on the incredible wines of New Zealand. I've always known New Zealand is a treasure trove of quality wine, but spending time with the outstanding winemakers there this past February gave me a fresh perspective. Pinot Noir from Martinborough and Central Otago are some of the best in the world, and they overdeliver for the price point. I look forward to exploring more of their Chardonnays, particularly from Gisborne and Hawkes Bay on the North Island, where these wines are incredibly delicious and perfect for food-pairing. I will also be hunting for crisp and refreshing Sauvignon Blancs, made from smaller yet exciting wine producers who have elevated the profile of this misunderstood grape, that has been underperforming way too long and now really has a true expression of terroir and brings the thunder. Some of the best Syrah I have tasted comes from New Zealand. I was blown away by the aging potential of these wines, and I hope that we will see more of it in our local markets.

Valtellina — Alice Feiring, Wine Writer, The Feiring Line

I am in the mood for more more wines from Valtellina (Italy), mountain Nebbiolo, lighter wines with great structure and ageability and more wines with oxidation. Definitely into the new fortified wines from Andalucia.

Aged Weirdos — Kelli White, Writer at Guildsomm

Maybe it's just that I'm getting older and stranger, but I'd like to drink more aged weirdos. By that I mean wines that fall outside of the canon of what is considered age-worthy, and yet nonetheless are beautiful. I'm speaking specifically of wonders like older Muscadet, California Zinfandel, rosé of all stripes, and Passe-Tout-Grains. I hope that 2020 is the year of the raccoon, because I intend to make other people's trash my treasure.

On a more conventional note, I'd also like to drink more top shelf Burgundy. It's been out of my life for too long and it's time to bring it back. Please Venmo me at Kelli-White-31.

A More Thoughtful Glass — Hristo Zisovski, Beverage Director at Altamarea Group

With everything that’s happening in the world, I thought it was important in 2019 to invest in moderation and thinking about how wine exists in the world. From the ecological impact of wine, to the toll alcohol consumption takes on us as individuals, I just wanted to be intentional in my relationship to it. We have a lot to learn and change in the wine industry, from #MeToo, to the gender and race wage gap, to the exploitation of immigrant labor, to the reality that addiction and mental health issues need serious attention in our industry. In the end I want sommeliers to enjoy wine and recommend wine because it’s something beautiful in every way, not just on the palate. And we can only do that if we become more self-reflective and critical of our consumption habits.

Wines Made By Women— Victoria James, Beverage Director at Cote, author, and co-founder of Wine Empowered.

In 2020 I’ll be drinking more wine from women winemakers and women owned wineries. It takes an extra step to do some research, find the wines, and taste through to see if they're my speed —but it can have such a huge impact on the market. If I am able to lift up quality wines from underdog producers, everyone benefits.

Wines From Clay — Jamie Goode, Writer

In 2020, I'm looking to be drinking more wines from clay - talha, qvevri, amphora, tinajas. I'm really interested in the textures of these wines, and also, I think that they seem to encourage winegrowers to work in a more thoughtful, natural, low intervention and low extraction way. I'm also going to be focusing more on Portuguese wine, seeking out the best examples from this interesting country. I'll be continuing to follow the new wave spanish theme, and I'll also be seeking out interesting wines from good terroirs in Bourgogne that don't cost a fortune. Canada will remain a focus, and I'm also looking to re-explore the Pacific northwest, particularly Washington State.

Retour aux sources — Vicki Denig, Verve Wine

In 2020, I'd like to go back to the basics and drink more wines from benchmark producers in traditional regions. I find that now, more than ever, the industry is constantly searching for things that are new, unique, and off-the-beaten path, and while that's great, I still think there's an indescribable value in knowing and appreciating the 'the classics.' For me, this looks like more Champagne, Barolo, Rioja, and definitely more Burgundy. And it doesn't stop there! Hey, I might be a little poorer in 2020, but at least I'll be drinking damn well!

Austria, Germany and American Hybrids — Rémy Charest, Writer

I’ll be taking my first serious wine trips to Austria and Germany in 2020, so I’m looking forward to discovering a lot more of those. Always happy for more Riesling — and Grüner, and Sylvaner, and Rotgipfler. I also want to taste a lot more hybrid wines from my northeastern part of North America. Better understanding of the varieties is making the wines a lot better, and I really need to catch up and get a more systematic sense of how they all work. One thing I want to drink less of is mousy wines. Get it together, natural wine producers.

Chardonnay — Jim Clarke, Wine Writer, Marketing Manager for Wines of South Africa

I’m planning on returning to a classic wine grape and drinking lots of Chardonnay this coming year. In part this was inspired by the large number of great South African examples I’ve been trying of late: Richard Kershaw, Leeu Passant, Matthew Van Heerden, Storm… the list goes on. But I also used to sell a lot of white Burgundy when I was a sommelier, and I’m hoping to revisit and spend more time with those wines — Cotes de Beaune would be great, but I’ve had number of excellent Macons of late, too. On the reds side, I’m indulging a similar nostalgia I sold lots of Brunello in my days at Armani Ristorante, and I miss them and other Sangiovese-based wines. With 2015 Brunellos arriving soon, I’m looking forward to reconnecting with them as well as younger Chianti Classicos.

Crémant de Die — Yolanda Shoshana, Writer

In the new year, I look forward to sipping more Crémant de Die. Unlike Bourgogne and Alsace, Die is a lesser known sparkling wine appellation in France. Die is producing some great bubbles and attention must be paid.

Sake — Shana Clarke, Writer

I’m definitely planning on drinking more sake this year. A new generation of brewers are paying respect to the traditions of centuries-old sake brewing while bringing their knowledge and love of wine into the process. We’re seeing higher-acid styles, sakes with a bit of age on them, as well as less attention to milling rates, which used to be the gold standard for defining a premium sake. The beverage's umami qualities also make it a great pairing beyond standard Japanese fare it answers the question about what to drink with bitter vegetables, and it’s awesome with pizza —seriously!

Orange Wines — Wanda Mann, Black Dress Traveller

I’m making room in my wine glass for more orange wines from around the globe. I’m very intrigued by this ancient style of winemaking and the unique hues, textures, and styles of wines produced by skin contact with white wine grapes. It’s fascinating to see modern winemakers look to the past to craft wines that feel new and exciting.

Dry Fizzy Reds — Brent Kroll, Maxwell Park

Lambrusco Secco and Dry Fizzy Reds — I always want to drink more of these and they are one of the easiest pairings in the world. Just put an array of cured meat on a plate. On a hot day in Emilia-Romagna it's the regional pairing for the meat sweats. We do a week each year where we pour 10 dry examples by the glass, all paired up. For me, these wines aren't normally about trying to wax poetic, it's about easy drinking and balance. Ed Hardy makes a domestic Lambrusco and a lot of people think Lambrusco is junk due to the sweet versions and popular "Riunite on ice. That's nice.” That misconception puts it at an everyday price point for some of the best dry examples. For grape of choice i'm mostly having Lambrusco Salamino (named after clusters being shaped like salami), which is more extracted, acidic and alcoholic than my other go to Lambrusco Grasparossa. When getting fizzy with it, there are some solid Syrah pet-nat's that appeal to the Lambrusco lover in me.

Emerging American Regions — Sarah Tracey, Sommelier at The Lush Life

In 2020, I'd like to be drinking more wines from under-the-radar emerging American wine regions! Recently I've come across some truly intriguing discoveries from Virginia, Arizona, Pennsylvania & Michigan (not to mention my home state of Illinois) —there are plenty of intrepid farmers & makers in unexpected places, and I look forward to exploring their wines in the coming year.

Lambrusco and Lower Alcohol Wines — Lauren Dadonna, Sommelier

As a new decade approaches, I’m thinking about the long game and the delightful range of wines a bit lower in alcohol. This will include German exploration beyond Riesling, with Scheurebe, Silvaner and Domina each having a shining moment this past year. I’m excited to ferret out more quirky sparkling and am enjoying that Lambrusco is everywhere these days. No limits on this category, the whole world presents gems such as Craven Clairette from Stellenbosch which clocks in at a judicious 11.6% abv. Finally, I’m looking forward to diving further into tea and discovering how many can be nearly as satisfying as a nice glass of wine.

Sake — Sarah Blau, Sommelier

To begin the new decade I am looking to open my palate more to the east. Though it is not quite wine, I aim to drink more Sake. I would like to explore this category further with foods outside the realm of a Japanese restaurant. The world of Sake is huge, and even with years of experience already under my belt in sake consumption, I feel like I have barely touched the surface. There are so many more categories and styles I am ready to discover and to get more people on the Sake wagon.

Alentejo and Slovenia — Clive Pursehouse, Wine Writer

Alentejo: When people talk about amphora they seem to be talking almost exclusively about the wines from Georgia but in the Alentejo region of Portugal, amphoras, or talhas as they call them, make amazingly layered wines that are a story of the region's heritage. Look for wines from Herdade do Rocim, Fita Preta and José de Sousa and grape varieties like Antão Vaz and Alicante Bouschet.

Slovenia is where it's at for food wines, as well as some tremendous restaurants following in the footsteps of the great Ana Roš. Slovenia wine is becoming easier to find here in the States, and they do a lot of skin contact, and natural wines, both things I really enjoy. Look for producers like Batič, Movia, Klinec, Burja and grapes like white wines made from Rebula, Pinela, Zelen, Malvazija Istarska, Šipon (Furmint). And the native reds from Refošk.

Sparkling From Everywhere — Greg Martellotto, Big Hammer Wines

My wine drinking habits are increasingly mirroring my personal life goals. Taking time to celebrate more and share the beauty of life, accompanied with great wine, marks special moments. Bubbles always enliven the atmosphere and bring joy and I plan to pop a bottle of Franciacorta, Champagne, sparkling Vouvray or Riesling at least once a week. I want to drink more American bubbles too there are some aged fabulous sparkling wines from California. My other goal for the new year is to exercise my curiosity and expand my experience. To this end, I will make a concerted effort to pursue atypical wines. There are so many surprisingly delicious wines like Malvasia from Croatia, Rosé from Corsica, and Lagrein from NE Italy. With the threat of European tariffs looming, I'll likely be pursuing Cabernet, Merlot and Cabernet Franc from atypical wine regions worthy of deeper exploration like Chile and Washington state.

Iberian Varietals From California— Tim Teichgraeber, Wine Writer

In the coming year I'm looking forward to tasting more California wines made with less new oak — wines that have more liveliness, freshness, and transparency of terroir, as opposed to wines built around pure intensity and woodiness. Things have been trending that way for a few years. I think progress is definitely being made, and I consider this a welcome state-wide wave. Cool climate Pinot Noir, Chardonnay, and Syrah from Anderson Valley and the Sonoma Coast continue to inspire me at every turn.

Iberian varieties like Verdelho, Verdejo, red and white Grenache, and Touriga Nacional are making some serious gains in inland areas like Lodi and the Sierra Foothills, as well as in Paso Robles. Global warming is real, and these grapes will play an important role in the future of California wine.

Nebbiolo — Deborah Parker Wong, Writer

I rarely play favorites, I drink aromatic whites, lean reds and bubbles with equal enthusiasm. That said, I'll be immersed in Nebbiolo as one of the"100 World's Best Palates" tasting at the Barolo and Barbaresco World Opening in New York this February and I'll keep exploring Italian wines from regions I won't have the opportunity to visit when the Slow Wine Tour arrives in San Francisco in February. Sauvignon Blanc is a personal favorite and as US Ambassador for the competition, I'm eager to taste Sauvignon Blancs from around the world when I’ll be judging the Concours Mondial du Sauvignon 2020 in March. During the summer months I'll be tasting with producers from Napa and Sonoma when I'm writing California entries for the Slow Wine Guide. All year long I'll be selecting my favorite still, sparkling and fortified wines from France, Spain and Portugal for my WSET students and college classes.

The Classics (With A Side Of Poetry) —Paige Farrell, Writer

“For here there is no place that does not see you.”

My mind drifts to the words of poet Rainer Maria Rilke as I stand at the water’s sweeping edge. Rockport, Massachusetts, with its panoramic sprawl and steady gaze, asks one to take pause. Early morning grace surrounds, and silence, but for the ebb and flow of the oceans steady tide. What wines will captivate as the New Year unveils? The classics. I’ll posit myself in Italy and France from the sensual, joyous beauties from Champagne, to the contemplative whites from the Jura, I’ll journey to the high altitude, poetic reds from Piedmont, and those of gumption from Trentino Alto-Adige, and give in to the muse.

Thé — Caleb Ganzer, Wine Director at Compagnie des Vins Surnaturels

To be honest, in the new year I’m going to be drinking more tea. I still love wine and I hope to keep exploring, but the great teas of the world are doing for me what wine did when I first got into it — they’re blowing my mind. Oolong teas like Tung Ting from Taiwan and Phoenix Honey from Guangdong, China offer the type of complexity I seek out of the great wines of the world. A well-sourced and well-brewed tea makes a wonderful accompaniment to a table full of blue chip wines. For me, tea is the future.